top of page

Le drainage lymphatique


Le drainage lymphatique, à quoi ça sert ?


Le drainage est un massage doux, il a par conséquent un effet apaisant du système orthosympathique en stimulant le système parasympathique.

Il stimule la remontée de la lymphe vers le cœur. Par le passage de la lymphe dans les ganglions lymphatiques, il facilite l’épuration et la détoxication de notre organisme et de ce fait stimule notre système immunitaire.


Il participe à la diminution de la pression dans le liquide interstitiel ce qui a un effet positif sur la rétention d’eau, les jambes lourdes, gonflées et sur l’hypertension.


Il facilite également l’élimination de l’acide lactique produit sous l’effet des efforts répétés des sportifs, ce qui diminue les douleurs liées aux courbatures et améliore les performances sportives. Les muscles sont aussi mieux nourris et plus endurants.


Le drainage lymphatique a un effet positif sur la cellulite (perturbation inflammatoire du tissus interstitiel) en transportant et évacuant les graisses qui envahissent ce tissus.


Enfin, le massage du ventre stimule ainsi le péristaltisme intestinal et réduit les problèmes liés à la constipation.




Déroulement d’une séance de drainage lymphatique, pour les jambes ou le ventre ?


La personne est allongée en sous-vêtements sur la table de massage et elle est recouverte d’un drap. Seule la partie massée sera découverte au fur et à mesure du massage.


Un drainage commence et se termine toujours par le massage le long des carotïdes vers la zone terminus (veines sub-clavières). Cela permet de créer un effet d’aspiration et fait remonter légèrement la lymphe.


Le drainage manuel se fait sans huile, sans autre outil (brosse, pierre, ….) que les mains du thérapeute. Les pressions sont légères pour faciliter l’entrée de la lymphe dans les capillaires et vaisseaux lymphatiques. Une pression trop forte aurait pour effet d’écraser ces vaisseaux et empêcherait l’entrée de la lymphe dans le système lymphatique. Ensuite, suivant la problématique le thérapeute massera tout le corps ou ciblera par exemple les jambes ou le ventre.


Pour les jambes, le massage débutera par le haut de la cuisse, puis le genou, le bas de la jambe, la cheville, le pieds et se terminera par un effleurage complet de la jambe. Il est important de commencer par le haut du membre afin de conserver cet effet d’aspiration tout au long du massage.


Pour le ventre, le drainage se pratique dans le sens des aiguilles d’une montre pour respecter le sens de la digestion. C’est le seul endroit où les pressions seront plus fortes car le thérapeute descend dans le ventre pour atteindre les intestins. En utilisant le palper rouler, les pression, … le thérapeute stimule le péristaltisme et facilite le déplacement du bol alimentaire dans l’intestin grêle et le décollement des selles accumulées dans le gros intestins.




A quelle fréquence faut-il faire un drainage lymphatique ?


La fréquence dépend de la problématique rencontrée.

Pour les jambes lourdes par exemple, il est conseillé une séance toutes les semaines le premier mois, puis toutes les 2 semaines le mois suivant. Si les jambes ne gonflent plus beaucoup alors il est possible de passer à une séance toutes les 3 semaines pour arriver à une séance par mois.

Pour la plupart des autres cas, une séance par semaine sera suffisante. Pour les cas les plus graves, une séance par jour sera conseillée pour profiter au mieux des bienfaits du massage.



Comment savoir si j’ai besoin d’un drainage lymphatique ?


Vous avez des inflammations à répétition (sinusite, bronchite, arthrite, ...), vous vous sentez fatigué, vous êtes sujet à la rétention d’eau ou aux maux de tête, votre système immunitaire est affaibli, … alors un drainage lymphatique peut être intéressant. N'hésitez pas à contacter le Jardin des Possibles pour en discuter et voir quelle serait la formule idéale pour solutionner au mieux la problématique que vous rencontrez.



Le drainage lymphatique pour combattre la cellulite.


Le drainage lymphatique aura un effet favorable sur la cellulite aqueuse, dûe à la rétention d’eau en boostant le retour et la fluidité de la circulation de la lymphe. L’eau ne stagne plus, la peau est plus souple et moins gonflée.


Pour la cellulite incrustée, il sera conseillé de faire des massages drainants en associant des palper rouler manuels.


Le drainage lymphatique en cas de cancer.


Les cancers font partie des contre-indications du drainage lymphatique. Cependant, vu que les ganglions contiennent des lymphocytes B, T mais aussi des

lymphocytes NK (Natural Killer) qui éliminent les cellules tumorales, certains cancérologues conseillent quand même le drainage lymphatique.

Particulièrement pour les cancers du sein, lorsque les ganglions lymphatiques axillaires ont été enlevés afin d’éviter le gonflement du bras.




Plus précisément, qu’est-ce que le drainage lymphatique, la lymphe, et le système lymphatique ?


Le drainage lymphatique


Le drainage lymphatique est une technique douce et rythmée de massage manuel (DLM) ou avec des appareils de pressothérapie qui utilise différents protocoles et manœuvres afin de favoriser une meilleure circulation, un nettoyage et une désintoxication de la lymphe ainsi qu’un désengorgement du tissu conjonctif et des ganglions lymphatiques .


Les deux méthodes principales du drainage lymphatique

  1. La première méthode, manuelle, a été mise au point par le Dr E. Vodder en cherchant un moyen de traiter les sinusites chroniques.

  2. La seconde méthode de drainage, mise au point par le Dr A. Leduc, s’est inspiré des travaux du premier tout en modifiant les manœuvres utilisées et en ajoutant des appareils de pressothérapie.


La lymphe


La lymphe est un liquide incolore, résultant de l’excédant de liquide interstitiel drainé par les capillaires lymphatiques et qui circule dans le système lymphatique.

Avant d’entrer dans ce système, elle s’appelle pré-lymphe et se trouve dans le liquide interstitiel (liquide qui entoure tous nos organes et qui transporte les nutriments et l’oxygène pour les cellules et facilitent les échanges de nutriments et de déchets entre le sang et les cellules).

La lymphe est ainsi composée d’une charge hydrique (eau), métabolique (protéines, lipides, …), toxiques (polluants, débris de cellules mortes, toxines, …) et cellulaire (cellules pathogènes, virus, bactéries, globules blancs, …).



Le système lymphatique


Le Système lymphatique est composé quant à lui de capillaires, de vaisseaux et de ganglions (nœuds) lymphatiques. La lymphe qu’il contient ne circule que dans un seul sens, vers le cœur. Les capillaires lymphatiques sont de microscopiques vaisseaux qui s’insinuent entre les cellules et les capillaires sanguins, et qui s’ouvrent pour capter l’excédant de liquide interstitiel grâce à la différence de pression entre les deux milieux. Une fois la pression dans les capillaires et dans le liquide interstitiel redevenue égale, les capillaires se referment.

Le système cardiovasculaire a une pompe, le cœur, qui permet de propulser le sang dans le corps et de le ramener vers le cœur. Le système lymphatique n’a pas de pompe équivalente. La lymphe circule très lentement, 3 litres par 24 heures, en comparaison aux 8000 litres de sang pompé par 24 heures.

Elle progresse vers le cœur :

  • sous l’influence de la pression du liquide interstitiel

  • par l’action des valves anti-retour qui la propulse toujours un peu plus loin

  • par la pression du retour veineux

  • sous l’effet de la contraction des muscles squelettiques et intestinaux

  • par la pression de la cavité thoracique lors de l’inspiration

Le long des vaisseaux lymphatiques se trouvent les ganglions (ou nœuds) lymphatiques. Ces noeuds jouent un rôle de filtre par l’action des macrophages et lymphocytes qu’ils contiennent. Les macrophages éliminent et détruisent les micro-organismes et autres débris contenus dans la lymphe. Quant aux lymphocytes, ils détectent les antigènes (particules que l’organisme perçoit comme étrangères ex : bactéries, virus, toxines, …) ce qui permet d’activer la réponse immunitaire spécifique de l’organisme.

La rate, le thymus, les amygdales et les follicules lymphatiques agrégés font aussi partie du système lymphatique et concourent tous à la protection de l’organisme.


Enfin, y a-t-il des contre-indications au drainage lymphatique.


Si les bienfaits du drainage lymphatiques sont nombreux, il existe toutefois certaines contre-indications, comme par exemple: les cancers, les phlébites, les thromboses aigües, l’œdème de décompensation cardiaque, ou encore l’inflammation aigüe.


10 vues
bottom of page